Fils de soutien et fils crantés

Pourquoi avoir recours aux fils de soutien et fils crantés ?

Comme nous l’avons vu précédemment les débuts d’affaissement des traits du visage, de l’ovale et du cou peuvent nécessiter, outre les traitements botox et par fillers, une action mécanique de soutien sans chirurgie avec des fils de soutien et fils crantés.

Cependant les résultats des injections ont des limites et inéluctablement les traits du visage vont avoir tendance à s’affaisser vers le bas.

Nous voyons apparaître alors une chute des sourcils, un glissement de la pommette vers le bas avec aggravation du cerne et du sillon nasogénien. Perte de l’ovale avec bajoue débutante, relâchement du cou et perte de l’angle cervico mentonnier.

L’erreur serait de continuer à ajouter des volumes dans le visage au risque de perdre l’harmonie naturelle, alors que relever les traits par des suspensions tissulaires est rajeunissant et apporte du volume par translation et concentration des tissus. Outre l’effet de soutien, ces fils résorbables favorisent la régénération collagénique et fibroblastique.
Tel est le rôle des fils de soutien. 

Une analyse de la mobilité de vos tissus par le chirurgien est nécessaire pour valider l’indication de ce traitement. Le traitement par fils de soutien et fils crantés va consister en la mise en place de fils le long de certains axes du visage afin de repositionner les traits affaissés du visage.

Les zones corrigées sont : sourcils, tempes, pommettes, pattes d’oie, sillons naso-géniens, ovale du visage et cou. 

Fils de soutien et fils crantés

Les types de fils de soutien et fils crantés utilisés

Les fils silhouette soft

Ils sont en polycaprolactone lentement résorbables en 12 à 18 mois. Ils présentent 4 à 8 cônes étagés disposés de façon bi-directionnelle. Ils doivent être insérés juste sous la peau afin d’avoir une accroche tissulaire maximale. Une fois insérés, la traction permet de relever et tracter les tissus dans le sens de la correction.

Réalisée sous anesthésie locale en cabinet, avec des règles d’asepsie stricte, l’intervention dure 45mn à 1h en ambulatoire. L’éviction sociale est de 2 à 3 jours en moyenne. Les suites sont marquées par des oedèmes légers, un aspect tiré temporaire des traits, quelques ecchymoses, de rares douleurs temporales, le tout résolutif en 5 à 8 jours. Les résultats à court et moyen termes sont intéressants dans certains cas et permettent parfois de reculer une éventuelle intervention de soft lifting.

Une fois les fils résorbés, le résultat est pérennisé par la fibrose qui se constitue le long des trajets des fils assurant le maintien à long terme.

Les fils tenseurs crantés en PDO (Croma Happy Lift)

Ils sont également résorbables et offrent une accroche tout au long de leur trajet. Ils se déclinent en fils courts dits flottants pour des zones localisées du visage ou en fils plus longs montés sur aiguille pour les traitements globaux du visage.

Les fils tenseurs elasticum

Agissant à la fois sur la peau et les muscles son action et ses résultats sont exceptionnels et proche des résultats d’un lifting conventionnel. Leur pose est plus délicate car plus profonde et ne doit être faite que par un chirurgien qualifié. Le principe est de réaliser des boucles avec trajets parallèles du fil, une fois la boucle serrée l’accroche est définitive.

De la même façon que dans un lifting, nous avons une action sur le smas et le platysma, deux plans musculaires fins du visage qui permettent de relever les traits et d’éviter que la peau ait un aspect tiré et aussi de garantir un résultat durable de par la double efficacité en deux couches.

Ils sont bien tolérés et les cas de rejet ou d’infection sont quasi nuls. Les zones ciblées sont les sourcils, les pommettes, les nasogéniens, l’ovale du visage et le cou. Exceptionnels pour redessiner un cou ptosé grâce à l’action exercée sur le platysma.

Pour les hommes avec un cou lourd et relâché ce lifting permet de cibler la correction du cou sans forcément corriger l’ovale, ce qui est un souhait fréquent chez les hommes. L’excès cutané généré par la pose de ces fils peut nécessiter une incision devant et derrière l’oreille afin de retirer l’excès tissulaire. Ce pseudo lifting est réalisé sous anesthésie locale en ambulatoire.

L’incision obtenue est celle d’un soft lifting mais avec des décollements très limités et donc des suites bien plus courtes et avec très peu d’oedèmes et d’hématomes.

Le mot du chirurgien : une technique innovante en plein essor à mi-chemin entre la médecine esthétique et la chirurgie. Idéal pour estomper un début d’affaissement des traits du visage sur un sujet jeune entre 35 et 50 ans avant l’heure du lifting chirurgical. 

Pour le lifting élasticum : un véritable résultat de lifting mais sous anesthésie locale en ambulatoire avec des suites rapides. Demandez conseil à votre chirurgien plasticien. 

Vous voulez en savoir plus ?

* champs obligatoires
Clinique Esthétique Ferrère
Docteur Armand Azencot
16 TER Rue Ferrère, 33000 BORDEAUX
Comment venir PRENDRE RENDEZ-VOUS EN LIGNE