Chirurgie esthétique des seins

Hypertrophie mammaire

La consultation est fréquente chez la jeune fille et la femme jeune.

Elle est motivée par une gêne fonctionnelle liée au poids de la poitrine qui crée douleurs cervicales, dorsales et scapulaires. Le volume disproportionné par rapport à la taille de la patiente et son thorax entraine un encombrement gênant et inesthétique, une difficulté à se mettre en maillot de bain, un handicap à la pratique du sport.

La demande plus tardive concerne l’aggravation de l’hypertrophie par des grossesses ou un prise de poids.

L’hypertrophie mammaire se caractérise par la disproportion des seins par rapport à la silhouette, elle s’accompagne souvent d’une ptose mammaire. La taille de bonnet varie de D à F, G ou H. La peau est fréquemment vergéturée, les aréoles larges, la glande a dépassé le sillon sous mammaire.

La consultation va définir le caractère chirurgical et la taille finale harmonieuse que vous souhaitez obtenir, le plus souvent 90 ou 95 C.

Un bilan photographique est réalisé. Une mammographie pré opératoire est demandée.

L’intervention se déroule en clinique sous anesthésie générale.

Elle est d’une durée de 2h30 en moyenne.

Elle consiste à réduire le volume de la glande, redraper la peau en excès et corriger la ptose de la glande et de l’aréole. Le chirurgien va ainsi recréer un cône mammaire situé en bonne place sur le thorax et surplombé d’une aréole en parfaite position.

Le volume retiré sur un sein est variable, souvent en moyenne de 300 à 400 grammes, il est analysé en anatomopathologie.

Les cicatrices nécessaires sont le plus souvent un T inversé, la longueur de la cicatrice horizontale est d’autant plus courte que l’excès de peau est moindre. La cicatrice verticale uniquement est possible dans les cas d’hypertrophie harmonieuse avec peau ferme et réduction moyenne.

Dans tous les cas, la cicatrice fait l’objet du plus grand soin de suture en surjets invisibles.
Un soutien gorge de contention est mis à la fin de l’intervention.

La durée de séjour est de 24 heures en moyenne.

Les suites opératoires sont peu douloureuses. Le soutien gorge de contention est à porter nuit et jour pendant un mois. Un traitement antalgique et anti-inflammatoire est prescrit.

Les douches sont possibles avec les nouveaux pansements siliconés appliqués dès le cinquième jour.
La convalescence et l’arrêt de travail sont d’une durée de 8 à 15 jours.

Les contrôles ont lieu vers le 18ème jour au cabinet.

Des séances de photothérapie LED vous seront proposées sur les cicatrices, 6 séances en moyenne de 15 mn, indolores, elles accélèrent et embellissent la cicatrisation.

Des patchs de silicone sont à appliquer 12 h par jour pendant deux à trois mois sur les cicatrices, en alternance avec une crème cicatrisante.

Le soleil est à éviter directement sur les cicatrices pendant la première année.

L’allaitement sera possible au bout de 1 à 2 ans dans 70 % des cas.

Les complications sont peu fréquentes, retard de cicatrisation, souffrance vasculaire de l’aréole, hématome, infection, cicatrices hypertrophiques, placards de stéatonécrose, asymétrie, hypoesthésie aréolaire.

Cette intervention peut être prise en charge par les assurances maladies, leur critère actuel étant le retrait de plus de 300 grammes par sein sans entente préalable. Dans tous les autres cas, elle est non remboursable.

Le mot du chirurgien : une intervention spectaculaire à la fois fonctionnelle et esthétique qui va changer la vie des patientes jeunes et moins jeunes.

Hypertrophie mammaire

Plastie mammaire de réduction