Augmentation mammaire

Les augmentations mammaires par transferts graisseux

Augmentations mammaires par transfert graisseux exclusif

La chirurgie esthétique des seins par transfert graisseux peut être une alternative aux augmentations par implants mammaires, surtout si le volume à ajouter aux seins est petit ou moyen. C’est le cas des petites pertes de volume après grossesse ou perte de poids le but étant de restaurer le volume pré existant. Pour les petits seins de l’adulte jeune convient pour une augmentation d’un demi à un bonnet, sinon il faudra compter deux à trois séances.

Le lipomodelage des seins est d’autant plus aisé à réaliser si vous disposez de surcharges graisseuses à l’abdomen ou dans le reste de la silhouette.

Une augmentation mammaire classique fait passer d’un bonnet A à un bonnet C avec un implant de 320 cc. Pour obtenir cela avec de la graisse, il faudra une séance 1 avec injection de 200 cc et gain de 120 cc, puis une séance 2 avec injection de 400 cc et gain de 240 cc, soit un total de 360 cc.

Les asymétries mammaires par défaut de croissance unilatérale sont une indication de choix évitant de poser un implant d’un seul coté pour une symétrisation naturelle.

Les malformations mammaires juvéniles et seins tubéreux sont également des indications excellentes pour le lipomodelage des seins.

Les malformations thoraciques type pectum excavatum ou thorax en carène sont une indication au remodelage par injection graisseuse des déformations thoraciques, parfois associé aux implants mammaires ou aux implants de silicone sur le sternum.

Le lipomodelage des seins peut aussi venir en complément d’une chirurgie pour ptose mammaire, le remodelage des seins nécessite alors un apport de volume complémentaire pouvant élégamment être de la graisse pour un sein naturel.

Pour plus d’informations, reportez vous au chapitre transferts graisseux.

Augmentation mammaire par transferts graisseux